L’UCS Cosne grand vainqueur contre Morteau, Vauzelles s’incline contre Belfort

Publié le 03/02/2021

Les rencontres du 6ème tour de la Coupe de France se sont déroulées le weekend dernier dans un contexte particulier, crise sanitaire oblige. Pour nos deux clubs nivernais encore en lice, il s’agissait d’un grand évènement puisque c’était notamment leurs retours sur les terrains en compétitions officielles, compétitions stoppées depuis octobre dernier.

L’UCS Cosne faisait un grand déplacement en se rendant en terres Mortuaciennes pour y affronter l’équipe du FC MORTEAU MONTLEBON, pensionnaire de National 3.

A la 24ème minute, ce sont les visiteurs nivernais qui ont ouvert le score par la biais de KALOZAFY.

Le FCMM revenait avec des meilleures intentions et égalisa rapidement, BONNET plaça un coup de tête suite à un corner de JOURNOT (1-1, 47′).

Peu de temps après, les Nivernais ont repris l’avantage par le biais de MONROSE (55ème). Les joueurs COSNOIS ont tenu leur avantage jusqu’à la fin du match, le coup de sifflet final étant synonyme de qualification pour le 7ème tour de la Coupe de France.

Félicitations aux hommes du président Christophe Marville et du coach Vincent Bouchard pour cette belle qualification qui verra donc des nivernais au 7ème tour !!

Le District de la Nièvre sera derrière eux ce dimanche  contre Macon et leur souhaite de garder cette détermination et cette belle efficacité devant les buts !!!!

Autre match avec une équipe nivernaise : celui de l’ASA VAUZELLES, petit poucet de ce dernier tour régional, qui recevait l’ASM BELFORT pensionnaire de National 2.

Mené 0-1 à la 21ème minute suite à un pénalty de l’équipe adverse, les nivernais ont encaissé un second but à 31ème minute. Cependant, alors que les vauzelliens n’arrivaient pas à se créer d’occasion de jeu, c’est par le biais de MAGNET que les locaux ont réduit le score à 42ème minute. Malchanceux suite à un poteau qui venait sauver l’ASMB, l’ASA VAUZELLES concédera deux autres buts. Score final : 1-4.

Des regrets certes (sans ce poteau salvateur, donc avec 1 score de parité, quelle aurait été la suite ?)   mais les joueurs du président Richard Louis et du coach Guillaume Lebrun peuvent garder la tête haute : ils nous ont fait vibrer pendant 90 mn et ont su, malgré les 3 divisions d’écart et des conditions d’entraînement fort complexes, donner une belle image de leur football.

Malgré la défaite, cette rencontre restera un excellent souvenir pour les coéquipiers de Grégory Giraud.

Par Anaïs TENAILLE

Articles les plus lus dans cette catégorie