Communiqué relatif à la reprise d’activités jeunes et séniors

Publié le 02/12/2020

Mesdames, Messieurs, les Présidentes et Présidents,

Comme nous nous y étions engagés, nous revenons vers vous à la suite de la réception des documents ministériels concernant les modalités de reprise des activités pour les mineurs.

Le principe retenu par les instances gouvernementales est celui d’une reprise des activités avec un protocole sanitaire renforcé.

Il convient de noter que si la pratique des sports collectifs est à ce jour encore interdite par l’Etat, les clubs sont autorisés à ouvrir leurs portes pour proposer une pratique adaptée.

Cette autorisation vaut aussi bien pour les majeurs que pour les mineurs, l’ensemble des licenciés pouvant donc reprendre une activité dans les mêmes conditions de pratique.

Cette reprise pour les mineurs (ainsi que pour les seniors) est possible uniquement sans contact en proposant des pratiques strictement limitées à l’entraînement individuel et collectif tout en respectant la distanciation physique d’au minimum 2 mètres entre chaque pratiquant.

Dans ce cadre, les organisateurs devront suivre les recommandations des autorités publiques parmi lesquelles :

 – organisation d’activités sportives qui évitent le brassage entre les enfants ;

– composition de groupes homogènes, stabilisés pour toutes les séances courant jusqu’à fin décembre ;

– présentation d’effectifs réduits avec des créneaux horaires dédiés ;

– mise en place de protocoles sanitaires renforcés intégrant les recommandations du Haut Conseil à la santé publique, et garantissant l’exclusion de tout cas contact ou un enfant présentant des symptômes Covid ;

– tenir un registre nominatif des personnes accueillies avec les horaires de présence ;

– inviter les enfants qui possèdent un téléphone portable (et les adultes) à télécharger l’application TousAntiCovid et encourager l’activation de celle-ci lors de l’entrée dans l’établissement ;

– port du masque obligatoire pour tous les encadrants de l’activité.

Pour l’accueil des mineurs

Il vous est demandé d’avoir, au sein de chaque structure, un référent Covid désigné responsable et formé qui devra s’assurer du respect et de l’apprentissage de l’ensemble des gestes barrières.

De plus, sauf nécessité impérieuse, les responsables légaux ne doivent pas être admis dans les enceintes accueillant du public où se déroulent les activités des mineurs.

En cas d’accès exceptionnel, ils doivent être munis de masques et respecter une distanciation physique d’au moins un mètre.

Nous vous rappelons l’importance du respect de ces protocoles et de prendre contact avec vos municipalités afin de garantir les conditions d’accueil nécessaires de vos licenciés.

A toutes fins utiles, nous vous informons qu’un webinaire animé par la Ligue du Football Amateur, la DTN et la Direction médicale consacré à la reprise d’activité, sera organisé ce jeudi 3 décembre à 17h. Il sera ouvert à l’ensemble des clubs, des Ligues et des Districts (formulaire d’inscription adressé aux clubs et également disponible sur l’actualité fff.fr).  

Continuons à nous battre contre le virus, continuons à nous protéger et à protéger les autres.

Et surtout continuons à respecter les règles du protocole sanitaire renforcé.

Il serait dommage qu’à cause de certains manquements, nous soyons encore obligés de stopper notre activité avant même de la reprendre.

Bien cordialement,

Françoise VALLET

Présidente du District

 

Communiqué de la Hotline Pandémie de la FFF à destination des Présidents et Directeurs des Ligues et des Districts.

 

 

Madame, Monsieur,

 

A la suite des annonces gouvernementales intervenues au cours des derniers jours sur les conditions de la reprise d’activité, vous trouverez ci-après les informations à jour sur les modalités de cette reprise, que vous pouvez désormais retrouver sur le site Internet de la FFF, accompagnées des documents de référence actualisés (https://www.fff.fr/actualites/196006-les-modalites-pratiques-de-la-reprise?themePath=la-fff/).

 

 

En premier lieu, il convient de noter que si la pratique des sports collectifs est à ce jour encore interdite par l’Etat, les clubs sont autorisés à ouvrir leurs portes pour proposer une pratique adaptée.

Cette autorisation vaut aussi bien pour les majeurs que pour les mineurs, l’ensemble des licenciés pouvant donc reprendre une activité dans les mêmes conditions de pratique.

 

Les pratiques proposées devront permettre de respecter les gestes barrières et l’ensemble du protocole sanitaire établi par le ministère des sports.

 

Il est donc impossible de proposer une pratique avec contact et opposition. L’utilisation du ballon est en revanche autorisée.

 

 

 

Le guide de reprise des activités dans les clubs de football paru en juin dernier correspondant aux consignes sanitaires actuelles, peut utilement être mis à disposition des éducateurs afin d’élaborer leurs séances. Il est également à noter que l’Etat interdit l’utilisation des vestiaires à l’occasion de cette première phase de reprise de la pratique. L’organisation de rencontres inter-clubs est également proscrite, et les brassages entre groupes doivent être évités.

 

 

Les pratiquants qui se rendent dans les clubs doivent remplir l’attestation dérogatoire de déplacement et leur pratique est donc limitée à 3h et un éloignement de 20km de leur domicile.

En revanche les éducateurs, qu’ils soient salariés ou non, sont considérés comme étant en situation de déplacement professionnel. C’est donc l’attestation de déplacement professionnel, remplie par le club, dont ils doivent se munir. Cela les dispense de respecter la mesure 3h/20 km, qui ne concerne que les pratiquants.

 

 

 

Même si les conditions de reprise sont complexes et contraignantes, cette possibilité de reprise est une excellente nouvelle pour les clubs, qui peuvent à nouveau fonctionner et jouer leur rôle social auprès des licenciés. Cette première phase de reprise peut en outre être mise à profit, pour les équipes engagées en compétition, pour mettre en place un programme de réathlétisation nécessaire à une reprise sécurisée pour la santé des individus après une période d’inactivité longue.

 

Cette première phase durera, a minima jusqu’au 15 décembre, date à laquelle les mesures prises pourront être adaptées en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

 

 

Notre objectif est de pouvoir obtenir la possibilité de reprendre des entrainements sous leur forme habituelle à cette date. L’exemplarité des clubs dans l’application des protocoles sanitaires jusqu’à cette date est essentielle pour convaincre l’Etat de la possibilité d’ouvrir une seconde phase de la reprise de la pratique. 

 

 

Enfin, les annonces de l’Etat imposent, à ce jour, une date de reprise des compétitions envisagées au 20 janvier. Cette date est trop tardive pour pouvoir envisager une saison normale pour la majorité des compétitions.

 

La FFF travaille actuellement avec les services de l’Etat pour tenter d’obtenir un redémarrage plus précoce. Elle étudie également toutes les hypothèses possibles en termes d’adaptation du format des compétitions si cela devait être nécessaire.

 

 

S’agissant de la pratique indoor, des précisions sont attendues dans les prochains jours.

 

Pour l’heure, il nous a été indiqué que la pratique sans contact pourrait reprendre à partir du 15 décembre pour les mineurs seulement, et la pratique habituelle à compter du 20 janvier.

 

 

A toutes fins utiles, nous vous informons qu’un webinaire animé par la Ligue du Football Amateur, la DTN et la Direction médicale consacré à la reprise d’activité, sera organisé ce jeudi 3 décembre à 17h. Il sera ouvert à l’ensemble des clubs, des Ligues et des districts (formulaire d’inscription adressé aux clubs et également disponible sur l’actualité fff.fr).

 

 

Bien cordialement,

 

La hotline pandémie

Par Anaïs TENAILLE

Articles les plus lus dans cette catégorie